mardi 5 juillet 2011

Il fait chaud....



Un petit clin d’œil à mon époux (et à tout mâle de plus de 40 ans...) qui ne s'est jamais tout à fait remis de cette pub depuis ses 17 ans. Aujourd'hui encore, allez comprendre pourquoi, son QI chute drastiquement à la simple évocation de cette superbe créature de 19 ans (et qui ne les a plus, hé hé hé!), d'1m80 (elle bien a dû se tasser un peu non depuis?) , et de jaune dévêtue (bon ça c'est elle qui gère...)

Il fait chaud, que portez-vous par ces températures estivales?

Personnellement, quand il fait vraiment très chaud j'aime le "no perfume". Ou éventuellement un pschitt d'Eau de Rochas, pour sa fraîcheur emblématique qui se fait un peu "minérale" au fil des heures.
Peut-être aussi mais plus rarement, (car je ne porte quasiment plus de parfums à même la peau, juste dans mes cheveux et sur mes vêtements) un peu d'Eau Dynamisante de Clarins. Fraîche, aromatique, et qui se fond merveilleusement à l'odeur de l'épiderme ensoleillé.
Enfin je réserve aux plus jolis moments de l'été, en journée ou en soirée, mon indétrônable Heure Bleue que je ne porte qu'à la belle saison, la chaleur lui conférant les arômes les plus poétiques et envoûtants qui soient (en eau de toilette et en extrait).

Bon les filles! Comment ça, la nana de la pub Pacific vous déprime?!? Allez! Haut les cœurs et le reste aussi! ;-)
Enfilez votre joli maillot deux-pièces rouge vif, mettez vos lunettes de soleil, adoptez la moue ravageuse et ça y est !!! Vous y êtes!!!
Au passage, si une envie de revanche vous chatouille les orteils, vous pouvez toujours jeter un p'tit coup d'œil très désintéressé sur la vidéo qui suit et attendre une petite trentaine de secondes... Rafraîchissant.

Cliquez ici en cas de besoin : lien "défoulatoire"...patienter à 35''...

Très bel été à toi, visiteur, visiteuse!

31 commentaires:

  1. Eh oui je l’avoue cette pub me faisait « craquer », mais je vais être franc c’est surtout l’empreinte du pied qui disparaît sur le bois chaud qui m’émerveillait… ah bon personne ne me croit ?? Bon pour revenir aux parfums d’été moi ce serait plutôt Gio de Armani, mais bon je ne décroche pas non plus de ma bonne vielle antiquité qu’est « Drakkar noir » n’en déplaise à Luca Turin… (Je vous conseille de lire la critique de Drakkar noir dans son guide du parfum !). Merci à mon épouse de m’avoir cité… :-)

    RépondreSupprimer
  2. :-)
    C'est vrai que ton Acqua di Gio est plutôt sympathique en été!
    Pour la Pacific girl, je te comprends, même moi je la trouve(ais)trèèès jolie! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Même pas mal ! :-)
    Je me souviens de cette pub, oui, mais moi elle m'a toujours laissé... de glace, sans mauvais jeu de mots.

    En ce qui concerne mon parfumage estival et bien je porte les mêmes parfums qu'en hiver-printemps-automne.

    Chacun de mes parfums développe avec la chaleur des notes insoupçonnées et qui se révèlent avec la chaleur, j'aborde ainsi mes parfums de façon différente et généralement, pour mon plus grand bonheur. Il suffit de se parfumer avec plus de parcimonie.

    J'aime porter mes parfums "à contre saison", afin d'en découvrir toutes les facettes.

    Donc pour n'en citer que quelques uns, ceux qui explosent littéralement de beauté avec la chaleur (de la peau et de l'atmosphère) : Ambre Sultan, Velvet Gardenia, Chamade (edp et extrait), Nahema (extrait), Iris Nobile (edp), Fracas, Lily & Spice, Féminité du Bois, Opium (pré-défiguration !), Shalimar, Mitsouko et L'Heure bleue, tous trois en extraits, le soir exclusivement, pour aller au restaurant, verre en terrasse etc...


    Bisousss ma Jeeksie

    RépondreSupprimer
  4. Livy!!!!

    Alors comme ça tu restes fidèle toute l'année à tes parfums chéris!? Woaw!
    Enfin, il me semble quand même découvrir une ou deux nouveautés dans ta liste.
    Iris Nobile, Lily and Spice, et peut-être Nahema. Je ne savais pas que tu les portais^^!

    Je suis absolument d'accord avec toi lorsque tu mets l'accent sur la différence entre la perception d'un parfum en hiver/ été. Certaines notes muettes en hiver explosent en été et c'est alors fichtrement symphonique!
    Pour moi l'exemple le plus criant en est l'Heure Bleue...

    Merci pour ton commentaire ma Liv'.

    Bisouuuuus my dear.

    RépondreSupprimer
  5. Nahéma, en extrait, je l'ai depuis longtemps mais je ne le porte que rarement, et exclusivement lorsqu'il fait très chaud.
    Et oui fine limière, tu as bien vu que dans cette liste un nouvel amour (et quel amour !!!) s'était glissé : Iris Nobile (en edp je précise car je n'aime point l'edt). Un choc olfactif assez récent, une obsession de chaque instant, un remue-peau-méninges-coeur-sens, un chamboulement, voilà, Iris Nobile c'est en ce moment le big big big love, il me retourne totalement ! Au point que je ne voudrais plus porter que lui lui lui lui :-)

    Bisous bisous ma jolie

    RépondreSupprimer
  6. Oulalalala...mais dis-moi, tu me donnes envie de le connaître ce petit noble...
    Je ne connaissais jusqu'à présent que la version edt, rien de transcendant...mais si tu me chantes les louanges de l'edp (Et quelles louanges! Venant de toi c'est assez remarquable!) il faudra que je me hâte de le humer!
    Vite une parfumerie!
    Kiss!

    RépondreSupprimer
  7. Je hais blogspot qui fait galérer les non "blogspoteux" au moindre commentaire !!!
    (A force de le dire, ils vont me bannir !)

    "Vos informations d'identification OpenID n'ont pas pu être vérifiées." Grrrrrrrrrh ! (Et au passage commentaire renvoyé dans le néant, merci Blogspot !)

    Concernant les parfums d'été, j'aime le frais le jour mais je n'ai rien contre des choses plus capiteuses pour les soirs d'été, à dose raisonnable.

    En tous cas plus j'y pense plus je me dis qu'il n'y a certainement pas de règles à respecter, comme toujours pour les parfums, c'est affaire de goûts personnels... Et beaucoup une question de dosage et de moment de la journée aussi en cette saison.

    Concernant ce que je porte c'est assez (extrêmement) méconnu... (quoique Jeeks, parmis deux ou trois autre mini flacons vous aviez dû sentir "Fruitâle", -qui reste pour le moment collection privée-. Il vous évoquait le Yuzu. Pour le jour je le trouve bien mais généralement je ne porte rien la journée pour ne pas risquer d'être gêné dans l'utilisation de mon nez.)

    Drakkar Noir (enfin... une version naturelle personnelle car je n'ai plus utilisé ni même vraiment senti l'original depuis près de 15 ans je crois). Je n'en ai plus envie en ce moment mais pourquoi pas. Je le porterais plus le soir, le jour ça peut se faire, pour se faire remarquer car il en a sous le capot quand même je trouve. (Enfin, pour son remake perso ou l'original d'il y a 15 ans, ça a peut-être changé ?)

    (Juste une évidence à rappeler quand même peut-être, par précaution, évitez les parfums directement sur la peau avant le soleil...)

    Et heuuu siouplait Monsieur le plus très anonyme, pourrions-nous avoir un extrait de la critique de Drakkar noir par Luca Turin dans son guide ?
    (Il me le faut ce bouquin !!!)

    RépondreSupprimer
  8. Concernant "Iris nobile", je ne le connais pas.
    J'aime ce nom très botanique, il est peut-être très réussi techniquement et agréable MAIS je ne peux m'empêcher de bondir à la lecture de la description... "pétales d'iris (...) bois d'iris (...) cristaux d'ambre".

    Tout ces jolis noms ne sont que poudre aux yeux, rien de tout cela n'existe en matières premières naturelles, une fois de plus LVMH nous raconte de belles histoires pour de moins belles matières.

    A part ça, il semble avoir aussi bon goût en femmes qu'en parfums Monsieur Jeeks !
    Moi j'étais un peu jeune à l'époque mais je préfère indéniablement la première vidéo ! Effectivement, quelle... empreinte ! ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Nezherbes, j'aime bien quand vous faites le schtroumpf grognon au sujet de Blogspot :-))

    Oui, Fruitâle, je m'en souviens! Un accord fruité, (fruits jaunes) teinté d'une pointe citronnée. Le tout m'évoquait un peu le Yuzu en effet.
    Votre lavande très proche de celle de Caron pourrait-elle aussi faire l'affaire en ces chaudes journées estivales.

    Merci pour votre rappel au bon usage du parfumage, c'est juste, il vaut mieux éviter un généreux arrosage de synthèse (ou même naturel) sous le soleil ardent!

    @ bientôt!

    RépondreSupprimer
  10. Jeeks, NezHerbes,

    Effectivement Iris Nobile ne SENT PAS l'iris, mais alors pas du tout ! Je ne vois pas d'ailleurs pas pourquoi ce nom lui a été affûblé. La version edt est très pâlote et sans grand intérêt à mon nez, alors que l'edp est une merveille, ciselée, facettée, autour de fleurs blanches à profusion (mais en sourdine et comme "patinées", sur un fond légèrement chypré et baumé, avec un départ assez fleur d'oranger. Le tout est d'une beauté qui me coupe le souffle ! Il a le caractère de la beauté évidente qui n'est pas tapageuse et n'a pas besoin d'en faire des caisses. Il est délicatement présent mais pas rémanent. Un jeu de feu sous la glace, Grace Kelly bien proprette mais la chemise blanche un tout petit trop ouverte pour qu'elle soit totalement sage :-)
    Classique sans l'être, il cache son jeu ardent sous une apparente sagesse et bonne tenue. Je l'aime encore plus lorsqu'il est fatigué le soir après toute une journée sur la peau. Il est alors patiné, sa pointe cire d'abeille s'est fondue et chauffée au contact de la peau, donnant à la chair un effet extrêmement troublant, charnel... Bref, vous l'aurez compris, il m'a bien eue sans que je m'y attende celui-là !! Plus qu'un coup de foudre, c'est sans doute un parfum qui va s'inscrire longtemps, très longtemps, dans la liste de mes "éternels", c'est dire s'il me plait !

    RépondreSupprimer
  11. Ooooh Livonia, ton trouble semble obsessionnel ;-)
    Si ce n'est pas de l'amour ça...?! La lecture de ta superbe description ne fait qu'exacerber mon envie de découvrir cette version edp d'Iris Nobile.
    Un seul aspect cependant me freine un peu dans mon élan: la pointe de cire d'abeille. Voilà bien une note que je n'apprécie guère dans un parfum. Je me souviens avoir ressenti la pire des mes impressions parfumées avec Miel de Bois de Lutens, et depuis rien à faire: je la "détecte" partout et... elle me "débecte" partout! :-(
    Enfin quoi qu'il en soit, il a l'air d'être fait pour toi, c'est bien là l'essentiel.
    J'ai remarqué aussi que le N°5 en extrait ne figurait plus dans ta listoune!
    Simple omission ou était-ce à dessein, Liv?

    RépondreSupprimer
  12. A sentir décidément... mais ne sent pas l'iris alors qu'il y en a plein la description, c'est bizarre.

    Pas la fleur, pas le rhizome, rien d'un iris ? :o

    Un extrait, un extrait, un extrait !!!
    (de la critique de Drakkar noir par Luca Turin dans son guide ? ...juste un rappel pour M Anonyme quand il aura 5 minutes :D)

    RépondreSupprimer
  13. @ NezHerbes

    Bon je ne retrouve plus la critique de Luca Turin que Jeeks avait débusquée il y a 3 ans de cela sur le net! C’est dommage parce qu’elle ne figure pas non plus dans le guide du parfum Luca Turin, Tania Sanchez de Jeeks. Mais en gros je me souviens que Luca Turin avait démonté Drakkar Noir , dans le genre : grosse artillerie lourdingue pour les nostalgiques des années 80, chaînette en or qui brille sur poitrail velu... Une lavande factice et gueularde....En gros c’était ça!
    :-) Mr Jeeks..

    RépondreSupprimer
  14. Non Jeeksie je porte rarement le 5 en été (extrait ou edt).
    La note cire d'abeille d'Iris Nobile est sans comparaison aucune avec Miel de Bois (une horreur à mon nez, O'Cédar dépoussiérant :(
    elle s'apparente beaucoup plus à celle contenue dans Velvet Gardenia :-)

    Nezherbes : à mon nez pourtant d'irisophile, non point d'iris évident ou dominant, fleur ou rhizome, dans Iris Nobile (edp). Il fait sûrement partie du jus mais ne prédomine pas et ne vole certainement pas la vedettes aux bien plus charnelles fleurs blanches.

    Je me repencherai sur l'edt toutefois peut-être qu'il y est plus marqué mais pas dans l'edp en tous cas, qui ne contient pas la facette poudrée/cosmétique ou humide/terreuse/racinaire de l'iris (fleur/rhizome).

    RépondreSupprimer
  15. Merci Monsieur Jeeks et Livonia.

    @Jeeksounet (désolé mais bon anonyme non, "Monsieur" J ça fini par faire too much, restait Jeeksounet ! :p) :
    Ainsi donc nous avons tout deux mauvais goût !
    Il faudra que je sente le Drakkar Noir qui se vend de nos jours pour voir ce qu'ils en ont fait et si j'y retrouve vraiment mon grand amour d'antan mais dans mon souvenir j'y reste attaché... même s'il est un peu "gueulard" en effet.
    (En même temps j'avoue que j'utilise quand même une version naturelle -faite maison sans avoir pris la peine de sentir l'original depuis près de 15 ans...- donc je me demande ce que j'en penserai en le sentant à nouveau.)

    Mais je me souviens un peu ému que grâce à lui, adolescent que j'étais, une dame m'avait complimenté sur mon odeur dans une rue de centre ville ! Mais je réalise qu'elle avait mauvais goût aussi alors !? :'(

    @Livonia : Je vois que madame est connaisseuse, vraiment pas d'iris alors... :o Encore une description capilotractée !

    RépondreSupprimer
  16. Et heu au fait, "Livonia" j'ai déjà lu ce nom quelque part (ici peut-être en fait ? :s)

    Il y a un blog Livonia quelque part ?

    RépondreSupprimer
  17. NezHerbes

    Non pas de blog Livonia mais je porte ce même nom sur BT :-)

    Alors j'ai retesté hier soir l'edt Iris Nobile, fichtre, diantre, palsambleu ! Pas une once d'iris à mon nez (ni fleur ni rhizome ni beurre ni quoi que ce soit d'irisé en fait). Sans doute fait il partie de la compo, c'est même certain, mais je ne comprends pas pourquoi l'a-t-on nommé ainsi ? Ou alors Françoise Caron a cru y mettre beaucoup d'iris LOL
    Ceci dit Magnolia Nobile (pouah !) ne sent pas le magnolia non plus !
    Je radote et me répète mais l'edp Iris Nobile n'a rien à voir avec l'edp. Un léger adn commun mais sans plus. Là où la fadeur s'étiole et meurt vite, la langueur et la richesse de l'edp font décoller ce parfum. Très haut... :-)

    RépondreSupprimer
  18. Rhooo les fautes !
    je m'auto-corrige :

    l'edT n'a rien à voir avec l'edp.

    C'est plus compréhensible.

    Nezherbes, nous avons dû aussi nous croiser sur feue la Méridienne. Val, si tu passes par là gros bisous

    RépondreSupprimer
  19. Jeeeeks! Ma chérie :-) !!!! Tu mériterais que je te taille les oreilles en pointe! Pourquoi me torturer avec cette vidéo de la pub Pacific! Toute mon adolescence qui revient avec surtout les cris de loup sauvage de mon frère dés que la pub passait à la télé! Je voulais l'étrangler!
    Je l'avais oublié celle-là avec ses jambes d'1m50! Bon heureusement que tu as prévu le coup pour me calmer....Aaaaah Daniel Craig qui sort de l'eau...(soupir).
    Pour l'été je porte essentiellement Un jardin sur le Nil et pour les journées qui en valent la peine Fleurs d'oranger de Lutens.
    Voilà le programme!
    Bizzzzzzz
    Véro.

    RépondreSupprimer
  20. Bon, cet Iris Nobile edp je vais essayer d'aller le sentir moi-même demain car franchement, j'ai rarement constaté autant de divergences dans les descriptions/pyramides. Selon les endroits on parle d'un accord oriental, d'un "floral - boisé musc" ou d'un chypre, après pour ce qui est des notes je vous laisse vous amuser à comparer les points de vue, celui de livonia (qui semble finalement un peu à l'intersection de tout ce que j'ai pu lire et donc vraisemblablement pertinent) avec les suivants :

    http://olfatheque.com/fiche-parfum-287-Iris-nobile-EdP.html

    http://www.osmoz.fr/Parfums/Marques-de-Parfumeurs/Acqua-Di-Parma/IRIS-NOBILE

    http://lecritiquedeparfum.blogspot.com/2010/05/iris-nobile.html

    Bizarre ce blog "lecritique..." d'ailleurs, non ?
    Il ne me paraît pas inintéressant mais d'une drôle d'inhumanité dans sa forme très carrée sans commentaires ? Je me demande quel genre de personne est derrière, sans doute un homme mais ... quelqu'un en sait plus ?

    Je pense que sa note cumin et la note cire de Livonia ne sont qu'une seule et même note produite par je ne sais quelle matière (synthétique si ça se trouve) car l'absolue de cire et l'huile essentielle de cumin présentent de grande similitudes... pour faire court, un coté sueur commun

    RépondreSupprimer
  21. Ah et j'oubliais de répondre à la question de Jeeks

    "Votre lavande très proche de celle de Caron pourrait-elle aussi faire l'affaire en ces chaudes journées estivales."

    D'abord merci pour la comparaison avec celle de Caron, j'imagine que vous voulez parler de "Pour un homme" qui est quand même une référence depuis les années 30 je crois, 1934 si ma mémoire est bonne.

    Néanmoins les deux sont assez différentes à mon avis. De mon côté, pour ce projet qui s'appelle en fait "Bleu Orient" c'est plus l'Encens et Lavande de lutens qui fut source d'inspiration. C'est bien une lavande orientale mais vraiment très encens d'église, l'un prolongeant l'autre... et en fait c'est toujours un travail en cours car sans vouloir trop le modifier j'aimerais le transformer en une lavande plus rugueuses et persistante et quitte à écraser un peu (mais pas trop) l'encens (oliban) du fond, je veux quelque chose d'un peu plus puissant, plus cuir ou peut-être plus musc ou plus mousse, je ne suis pas encore certain du choix que je ferai.
    Je pense que vous en aurez un échantillon un de ces jours (enfin un de ces mois) dans sa version finale, d'autant que (votre) Monsieur aime les lavandes on dirait...

    Pour un homme, il faudrait que je le sente à nouveau (mais il semble avoir été défiguré depuis quelques années selon certains amateurs) en principe c'est une lavande orientale également mais beaucoup plus fougère.

    Et oui, même si je ne le considère pas comme étant terminé c'est celui que je porte le plus en ce moment, uniquement la nuit, vous aviez très bien deviné ! (D'ailleurs il est déjà différent de ce que vous aviez senti, je ne sais plus à quel point mais il est au moins plus encens)

    Après en avoir lu un peu plus chez "lecritiquedeparfum" je trouve que les critiques sont assez affutées et j'aime bien !

    C'est ce pauvre Jean-Claude qui doit encore se retourner dans sa tombe en lisant ça :
    http://lecritiquedeparfum.blogspot.com/2011/06/un-jardin-sur-le-toit.html

    Ah ? Il n'est ...pas mort ? :s

    Ah et tiens ça m'a rassuré, tout comme moi il a bien jugé Terre d'Hermès : http://lecritiquedeparfum.blogspot.com/2009/12/terre-dhermes-parfum.html
    (Pour rappeler que JC Elenna a aussi de belles choses à son palmarès...)

    RépondreSupprimer
  22. Nezherbes et Liv,

    Quelle énigme que cet Iris Nobile! Nezherbes nous comptons sur votre opinion éclairée au sujet de cet iris à la fois présent et absent.
    Je n'ai jamais senti l'absolu de cire. Je suis presque certaine de détester d'ailleurs. Par contre j'aime assez le cumin et une petite pointe cuminisée dans un parfum n'est pas pour me déplaire (Femme de Rochas; El Atarine de Lutens...et d'autres encore).
    Le critique du Parfum est un monsieur de Livonia et moi-même avons croisé du temps où il fréquentait le forum parfum BT. Mais je crois qu'il a déserté le forum (tout comme moi d'ailleurs...) pour se consacrer à son occupation de critique du parfum. En effet ce n'est pas un blog interactif. Dommage.

    Véro! Chipie! "Me tailler les oreilles en pointe" pour quoi faire? Me faire ressembler à une créature elfique? Bahhh...pourquoi pas! ^^
    ;-)

    RépondreSupprimer
  23. Oh vous seriez certainement surprise par l'absolu(e) de cire.

    En fait c'est vraiment très animal et cumin, il semblerait que vous n'aimez pas bien les facettes miel mais là il n'y en a aucune je trouve.
    Finalement je viens de revérifier et la chose la plus proche de cette absolue de cire que je connaisse est (désolé pour les âmes sensibles mais osons le dire) le cérumen ! (Du moins celui que j'ai pu sentir... désolé encore :s je me demande d'ailleurs combien de personnes n'ont jamais eu la curiosité de sentir leur cérumen :D)

    Cérumen dont il est fort probable que les vertus antiseptiques soient d'ailleurs au moins partiellement dues à des molécules aromatiques, peut-être les alcools à longue chaînes évoqués ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9rumen

    Enfin oubliez cette histoire si ça vous répugne bien que finalement ce soit une substance antiseptique donc pas si sale... mais la cire d'abeille en absolue c'est vraiment... musqué, cumin, un peu amer aigre et piquant ! Rien à voir avec un encaustique à odeur de miel.

    Je ne sais toujours pas si vous pourriez aimer, pour ma part je trouve que point trop n'en faut en général... ça vire vite vraiment musc sale et c'est quand même peu propice à une fragrance féminine.

    Encore que ... je ne l'ai pas encore tellement essayée avec certaines fleurs, si ça se comporte comme un autre produit animal ça passerait peut-être même à dose assez forte dans certains cas (?)
    Car par exemple rien ne vaut une civette ou une pierre d'Afrique dans une rose, la première fois ou on en fait l'expérience ça surprend de constater à quel point une bonne odeur de m... ça les rehausse comme vous n'imaginez pas ! :D
    (Qui a dit merde ? Je parlais de musc évidemment, encore que...)

    RépondreSupprimer
  24. quote :"je me demande d'ailleurs combien de personnes n'ont jamais eu la curiosité de sentir leur cérumen"

    La question serait plutôt: "je me demande d'ailleurs combien de personnes ont déjà eu la curiosité de sentir leur cérumen? "
    Les comptes seront plus vite faits! ^^

    Merci NezHerbes pour toutes ces précisions!
    :D

    RépondreSupprimer
  25. Les comptes seraient plus vite fait dites-vous ? :O

    Vous parlez des gens qui oseront l'avouer sans doute. Ou alors... Je croyais les gens plus curieux !

    Héhéhé, je sens (presque) toujours tout moi, ce n'est pas normal ? :s

    Désolé encore pour ceux/celles que ça aura éventuellement choqué de le savoir ! :p)

    En tous cas je ne sens pas "Iris nobile" car il est introuvable par ici, c'est la triste situation constatée hier après-midi. :'(

    Un dernier truc bête mais que je suis mort de rire... pour valider mon commentaire ils m'ont fait taper "puccu" (véridique, on peut encore modifier le commentaire avant de valider...) vous croyez que c'est un signe qu'il ne faut pas tout sentir ? :D

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour,

    Désolé d'ajouter un commentaire à la déjà longue série mais en fait j'ai trouvé une parfumerie "de niche" (horrible expression je trouve) du coup j'ai trouvé "Iris nobile". Je vais publier un petit article à son sujet incessamment et en avant première je peux vous dire qu'il a reçu une appréciation positive de l'exigeant NezHerbes.

    Par ailleurs, j'ai senti Drakkar Noir samedi et il semble conforme à ce que j'utilisais il y a ...15-20 ans :D

    C'est vrai qu'il est rond, velu et puissant... Un nounours olfactif fidèle et synthétique.

    A le sentir à nouveau j'y trouve malheureusement de discrètes facettes lavande chimique qui me rappellent un peu certains désodorisant pour... les toilettes:s

    Comme un vieux nounours de l'enfance, je lui garde une certaine affection chargée de souvenirs du vieux temps mais je ne pourrais vraiment plus me promener avec.

    RépondreSupprimer
  27. Nezherbes, quelle concentration avez-vous testé (et approuvé) de Iris Nobile ? edt ou edp ?

    Alors non à mon nez notes cumin et cire d'abeille n'ont rien à voir. La note cumin est pour moi une note culinaire, exotique, méditerranéenne, une odeur de souk, un relent de sueur âcre, qui me dérange au plus haut point, sauf, peut-être dans Femme de Rochas pré-défiguration, ainsi que dans J25.

    A contrario la note cire d'abeille est ronde et lactée (je mets le nez sur une bougie entièrement composée de cire d'abeille ou un pot de grains de pollen). c'est lacté-sucré, je compare aussi souvent cette note à une odeur de salive séchée sur la peau.
    Je ne sais pas si cette note est rendue par la présence de lactones. Végétale, organique, ultra charnelle.
    C'est celle que je perçois, overdosée dans Velvet Gardenia et en note de fond dans Iris Nob edp., ainsi que dans Fdb, Bois et muscs, Bois et Fruits, Ambre Sultan, Chamade (edp et extrait). Etrange étrange...

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Livonia, c'était l'edp je crois que je l'ai précisé sur mon blog.

    Je comprends tout à fait ce que vous voulez dire et pourquoi... en fait une bougie en cire naturelle sent pour moi beaucoup la propolis et c'est effectivement beaucoup doux et tirant vers le miel.
    (Le pollen est encore assez différent je trouve mais bien doux lui aussi...)

    Mais l'absolue de cire utilisée en parfumerie n'a (presque) rien à voir, je peux vous assurer que l'analogie avec le cumin est flagrante, même si c'est encore assez différent.

    Pour mieux identifier ce dont vous parlez il faudrait que je puisse sentir Velvet Gardenia que j'avoue ne pas connaître.

    RépondreSupprimer
  29. Bien le bonjour!
    Nezherbes et Livonia, merci pour vos impressions au sujet de la compo d'Iris Nobile.
    Je n'ai pas pu le sentir non plus, dans ma bourgade ...Rien.

    Au sujet du très controversé Drakkar Noir...Je confesse le trouver très différent de ce qu'il fut autrefois. Sa lavande aromatique est devenue plus sèche, et déploie des tonalités bien trop métalliques à mon goût. Ce faisant, il n'a même pas conservé la fraîcheur des notes de tête. Bref, une reformulation bien maladroite à mon goût. Un robot en tôle rouillée et non pas un nounours à mon nez (et pourtant je l'ai adoré en son temps de gloire, je l'ai même acheté et porté!)... Mon mari n'a pas noté de véritables différences avec celle qu'il a toujours portée, c'est ce qui compte! :-) Chacun sa perception , ses goûts, sa sensibilité à certaines notes.

    A bientôt!

    RépondreSupprimer
  30. J'approuve à 100% concernant Drakkar si ce n'est que plus de 15 ans après je ne saurais pas dire s'il a toujours été aussi lourdaud ou pas MON nounours :D (Pour le nounours faut sans doute pas chercher à comprendre, c'est mon histoire perso trop long à expliquer ;-)

    En tous cas, actuellement le pire est pour moi le manque de réalisme de sa lavande synthétique et l'absence de notes hespéridées et aromatiques en tête... mais qui a arraché les bras de mon nounours ?!? :'(

    RépondreSupprimer
  31. Nezherbes, vous avez le mot que je cherchais : pro-po-lis !!! Mais bon sang mais c'est bien sûr !
    Oui, si vous le pouvez (car il est discontinué hélas à mon plus grand désespoir) sentez Velvet Gardenia et vous comprendrez peut-être mieux ce que j'entends par note cire d'abeille - pollen - propolis :-)

    RépondreSupprimer